INTERBEV Bourgogne-Franche-Comté
Actualités
Mai 2020
 07/05/2020 
ACCORD COMMERCIAL UNION EUROPEENNE-MEXIQUE

Communiqué de presse


ACCORD COMMERCIAL UNION EUROPEENNE-MEXIQUE


EN PLEINE CRISE DU COVID 19, LA COMMISSION EUROPEENNE VALIDE L’IMPORTATION
DE 20 000 TONNES DE VIANDES BOVINES MEXICAINES, AUJOURD’HUI INTERDITES
POUR RAISONS SANITAIRES


Paris, le 29 avril 2020 – Mardi 28 avril, le Commissaire européen au Commerce, Phil HOGAN, s’est
réjoui, dans un communiqué de presse, de la finalisation d’un accord de libre-échange modernisé entre
l’UE et le Mexique. Cet accord prévoit notamment l’ouverture du marché européen à 20 000 tonnes de
viandes bovines mexicaines, à droits de douane très réduits. Des viandes mexicaines qui étaient,
jusqu’ici, interdites en Europe pour raisons sanitaires.
Depuis le début de la crise mondiale liée au COVID 19, les institutions européennes répètent que tout doit
être mis en oeuvre, dans le « monde d’après », pour préserver notre souveraineté alimentaire. Les
politiques publiques agricoles européennes devront donc répondre aux objectifs du nouveau « Green
Deal » et la stratégie « de la ferme à la table », définie par la Commission européenne, devra répondre à
cet enjeu.
Et pourtant, la Commission européenne vient de finaliser, ce mardi 28 avril, un accord commercial
modernisé avec le Mexique pour ouvrir le marché européen aux viandes bovines mexicaines, à hauteur de
20 000 tonnes par an, à 7,5% de droits de douane. Et ce, alors que les viandes bovines mexicaines, qui ne
présentent pas de garanties suffisantes sur le plan sanitaire, étaient jusqu’à aujourd’hui exclues des
échanges commerciaux entre l’UE et le Mexique.
La Commission européenne poursuit également, en ce moment même, ses discussions avec le Mercosur,
l’Australie et la Nouvelle-Zélande afin d’ouvrir toujours plus le marché communautaire à des viandes
d’importation ultra-compétitives, car produites dans des conditions totalement incompatibles avec les
attentes des consommateurs européens et l’ambition politique affichée de protection de l’environnement
et de notre « modèle » agricole.
Face à ce double-discours permanent de la Commission européenne, INTERBEV, l’Interprofession
Elevage et Viande, en appelle à l’intervention du Président de la République, pour :
- Exiger, à Bruxelles, la suspension de toute importation de viandes bovines provenant de pays
tiers pendant la période d’état d’urgence sanitaire.
- Rappeler son opposition ferme et sans ambiguïté à toute validation de l’accord UE-Mercosur.
- S’opposer à ce nouvel accord UE-Mexique et bloquer toute négociation en cours portant sur
l’ouverture du marché européen à de nouveaux volumes de viandes bovines issues de pays
tiers.
Pour Dominique LANGLOIS, Président d’INTERBEV : « Nous, professionnels de la filière française de
l’élevage et des viandes, avons entendu le Président de la République déclarer, au début de la crise du
Covid 19, que ‘déléguer à d’autres notre alimentation serait une folie’. Nous partageons pleinement cette
vision et sommes au travail, chaque jour, pour approvisionner les citoyens en viandes de qualité, en
quantité suffisante. Nous attendons en retour que la France et l’Europe mettent désormais en cohérence
leurs actes avec leurs discours, pour nous protéger de la concurrence déloyale de viandes importées et
nous permettre de poursuivre notre mission nourricière du pays. »


Contacts presse INTERBEV : Cécile LARDILLON - 01 44 87 44 76 / 06 40 36 56 34 - c.lardillon@interbev.fr
Claire LEDUC - 01 44 87 44 43 / 06 76 66 21 95 - c.leduc@interbev.fr

 12/05/2020 
INTERBEV INFOS ! du 12 mai 2020

Document disponible via le lien externe

 29/05/2020 
ADOPTION DE LA PROPOSITION DE LOI « RELATIVE A LA TRANSPARENCE DE L’INFORMATION SUR LES PRODUITS ALIMENTAIRES »

Communiqué de presse
ADOPTION DE LA PROPOSITION DE LOI « RELATIVE A LA TRANSPARENCE DE L’INFORMATION SUR LES PRODUITS ALIMENTAIRES »


INTERBEV ET INAPORC SE FELICITENT DE L’ADOPTION DE L’ARTICLE INTERDISANT L’UTILISATION DES DENOMINATIONS ANIMALES POUR PROMOUVOIR OU COMMERCIALISER DES PRODUITS CONTENANT DES PROTEINES VEGETALES


Paris, le 28 mai 2020 – La proposition de loi « relative à la transparence de l’information sur les produits alimentaires » a été définitivement adoptée le 27 mai 2020 à l’Assemblée Nationale et, avec elle, une disposition importante visant l’interdiction de l’utilisation des dénominations animales (steak, filet, saucisse …) pour les produits contenant des protéines végétales.
Les Interprofessions INTERBEV et INAPORC se félicitent de l'adoption de cette mesure législative, qui apportera, lorsqu'elle sera appliquée, un vrai progrès en matière de transparence de l'information délivrée au consommateur. C’est pourquoi, elles demandent au Gouvernement de prendre sans attendre le décret d'application de cette mesure pouvant être mise en place rapidement par la France.
En effet, cette dernière n'est pas dans l'obligation d'attendre une éventuelle évolution du droit européen pour imposer cette interdiction, nécessaire afin de limiter tout risque de tromperie du consommateur, sur son marché.


A propos d’INTERBEV :
INTERBEV est l’Association Nationale Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes, fondée en 1979 à l’initiative des organisations représentatives de la filière française de l’élevage et des viandes. Elle reflète la volonté des professionnels des secteurs bovin, ovin, équin et caprin de proposer aux consommateurs des produits sains, de qualité et identifiés tout au long de la filière. Elle fédère et valorise les intérêts communs de l’élevage, des activités artisanales, industrielles et commerciales de ce secteur, qui constitue l’une des premières activités économiques de notre territoire. Afin de mieux intégrer les attentes de la société, les professionnels de cette filière se sont rassemblés autour d’une démarche de responsabilité sociétale, labellisée par l’AFNOR « engagé RSE confirmé » de niveau 3 sur 4 en juin 2018 : le « Pacte pour un Engagement Sociétal », qui vise à mieux répondre collectivement aux enjeux en matière d’environnement, de protection animale et de nutrition humaine.
A propos d’INAPORC :
L’interprofession nationale porcine INAPORC a été constituée en 2003. Elle rassemble les professionnels de la filière porcine : alimentation animale, élevage, organisations de producteurs, abattage-découpe, distribution et restauration collective. Son rôle est de défendre les intérêts de la filière porcine française et mettre en oeuvre des actions collectives d’intérêt général comme informer les consommateurs sur l’origine de la viande, communiquer et expliquer la filière au grand public, soutenir la recherche ou encourager l’export. En savoir plus : www.leporc.com

Contacts presse INTERBEV : Cécile LARDILLON - 01 44 87 44 76 / 06 40 36 56 34 - c.lardillon@interbev.fr
Claire LEDUC - 01 44 87 44 43 / 06 76 66 21 95 - c.leduc@interbev.fr
Contact presse INAPORC : 01 44 93 60 00 – inaporc@inaporc.asso.fr

INTERBEV Bourgogne-Franche-Comté
1 rue des Coulots
21110 BRETENIERE
Tél : 03 80 48 43 17
INTERBEV Bourgogne-Franche-Comté
Valparc Valentin
12 rue de Franche-Comté
25480 ECOLE-VALENTIN
Tél : 03 81 54 71 68
InterbevLa Viande
ActualitésAgendaPlan du siteMentions Légales